Environnement
Tandis que nos apports en calories (graisses, sucres) augmentent, nos aliments sont devenus extrêmement pauvres nutritionnellement parlant.
Une pomme de 1950 = 100 pommes d’aujourd’hui
Une orange d'hier = 21 oranges d'aujourd'hui
Idem pour les pommes de terre, brocolis, etc…
Pourquoi ? Production intensive, engrais chimiques, rentabilité maximale.
Les céréales transformées aujourd'hui (blé, maïs, soja…) sont aujourd’hui plus pauvres en zinc, en cuivre et en fer qu’il y a cinquante ans.
 
« Les aliments bios contiennent significativement plus de vitamine C, de fer, de magnésium et de phosphore que les autres. »
A condition que les rendements ne deviennent pas comparables à ceux d'aujourd'hui, et à condition que les produits bio soient cueillis à maturité.
 
La meilleure stratégie est : choisir des aliments mûrs dont la production est non intensive, et aller chercher des variétés oubliées.
Autre solution : substitut de repas parfaitement équilibré (me contacter pour en savoir plus).
 

Articles similaires

"Même votre corps connaît son héritage et son juste besoin, et veut n'être pas déçu. Et votre corps est la harpe de votre âme. Et il vous appartient d'en tirer musique douce ou sons confus."
Khalil Gibran

 

Derniers articles

Catégories

Aucun mot-clé à afficher

Réalisation & référencement

Connexion